Budapest

Il y a dans le voyage tant et tant de façons d’être surpris que je suis de plus en plus persuadée qu’il est impossible de s’en lasser… Pour la névrosée terrifiée de la routine que je suis, il me semble évident que cela est le meilleur des remèdes.

Il faut dire qu’à ce petit jeu, la capitale Hongroise m’a beaucoup impressionnée, c’est ma deuxième expérience « à l’Est ». Après Prague il y a quelques années, j’étais curieuse de découvrir cette ville qui nous a sérieusement fait cogiter.

Ce joli voyage s’était d’abord et avant tout le cadeau de mes parents pour fêter les 30 années de mon petit frère. Et pour maintenir le suspense le plus longtemps possible, mon père nous avait concocté des énigmes Hitchcockiennes censées nous mettre sur la voix de la destination qui nous attendait.

Alors six mois durant nous avons régulièrement reçu d’insolites SMS, qui malgré nos efforts n’ont pas suffit à nous faire deviner de façon certaine la destination mystère choisi par mes parents. Nous avons finalement appris la réponse le jour des 30 ans de mon frère.

Je ne crois pas que je serais allée à Budapest de moi-même. Je n’étais pas particulièrement attirée par les capitales de l’Est et ce malgré mon voyage à Prague, et bien il est bien clair que j’avais tort…

C’est une bien belle surprise que cette ville empreinte de son histoire et qui semble avoir brillamment passée l’épreuve du temps et de son passé compliqué.

Notre escapade date d’un an en arrière et je n’avais jamais pris le temps de partager ces photos. Et en les regardant récemment je me suis dit que c’était bien dommage.

Nous avons passé 4 jours à Budapest, il me semble que c’est assez, même si pour en voir un maximum, nous n’avons pas chômé !

Pour ce voyage là nous avons beaucoup suivi le Lonely Planet, il regorge de bons plans en particulier la suggestion d’un circuit sympathique qui combine tortillard totalement sortis d’un livre d’histoire, téléphérique qui semble tout droit plonger sur la ville, et le tout toujours en plein coeur de Budapest, cela reste un de mes meilleurs souvenirs !

 

***

Balade dans les rues du côté de Pest

À peine arrivés à l’hôtel nous avons pris le pouls de la capitale. L’ambiance y est caractéristique des capitales de l’Est. Elle a cette marque des villes qui ont évolué trop vite, qui ont cette soif de modernité, de vivre à fond, de rattraper le temps perdu. Les bars de ruines ultra branchés qui ont investis les bâtiments déchus,  côtoient les bâtisses à l’architecture flamboyante, témoins des splendeurs d’antan, et celle néo-communiste clairement m’as tu vu.

Comme beaucoup de capitale européenne en été, elle se vide de ses habitants mais ne se remplit pas encore de hordes de touristes, c’était donc très agréable et nous n’avons pas du tout souffert du monde sur place.

Ce qui fait la particularité de la ville s’est la présence de l’eau un peu partout. Et au vu de la chaleur écrasante, c’est véritablement bénéfique ! L’eau thermale est omni-présente dans les sous-sol de la capitale, et elle ressort un peu partout dans des fontaines urbaines très modernes, des cascades se déversant dans l’impressionnant Danube, ou au coeur des thermes, véritables richesses patrimoniales de la ville.

 

***

Balade du côté de Buda

Le train des enfants situé au coeur des collines de Buda est un héritage insolite de l’idéologie communiste. Géré exclusivement par des enfants, tous affublés de tenues et du saluts coco, il mérite réellement le détour. Il est difficile de s’imaginer qu’après avoir parcouru 20 minutes de marche et tout autant de transport en commun pour arriver là, nous sommes encore au coeur de la capitale Hongroise !

Le petit train serpentent au milieu de denses forêts où nous avons d’ailleurs fait la malheureuse expérience d’une pluie diluvienne, typique des climats continentaux tel que celui de Budapest.

C’est toujours sur les conseils du Lonely Planet que nous sommes descendus du train au beau milieu de cette même forêt, et que nous avons ensuite parcouru un sentier abrupt pour atteindre le superbe point de vue au sommet du belvédère Elisabeth.

Le paradoxe avec l’agitation de la ville est immense mais aussi terriblement bénéfique. C’est probablement ce que j’ai le plus aimé dans cette ville, les quartiers et lieux sont tellement différents les uns des autres qu’avec le recul, cela donne presque l’impression qu’il y a plusieurs villes en une.

 

***

Le surprenant marché dans le quartier Juif au coeur d’un bar de ruines

***

Le quartier du Château et le Mont Gellert

Le quartier du château est l’un des plus anciens de la ville et également l’un des mieux réhabilité et par voie de conséquence le plus touristique. En règle générale j’aime beaucoup les villes joliment restaurées, mais ici je ne saurais pas vraiment dire pourquoi j’ai trouvé le contraste trop important avec le reste de Budapest, un petit peu comme si son âme avait été un peu perdue, un peu bafouée, le tout m’a semblé un peu trop aseptisé.

Il est vrai que le quartier est très joli, lumineux et coloré, mais il manque cette petite étincelle de vie ou plutôt de « vraie vie » qui m’importe tant quand je visite une ville.

Le quartier Gellert est bien plus dans son jus, mais nous n’avons hélas pas pu en profiter beaucoup par manque de temps. J’ai donné mon avis sur les bains Gellert en fin de billet. Quand à la vue depuis  le Mont Gellert, elle vaut le détour mais l’ascension à pied reste éprouvante en raison de la chaleur écrasante, fréquente dans ces contrés d’Europe de l’est.

Si vous cherchez bien il y a une photo sur laquelle il est possible de me deviner en train de tenter de faire de la varappe sur un gros cailloux… C’est le problème avec mon petit frère, il faut toujours essayer de grimper, sauter, arpenter un machin !

 

 

 

Les bons plans de Laurette

J’ai aimé :

  • Notre superbe hôtel le Palazzo Zichy : un très bel établissement qui s’inscrit parfaitement dans l’ambiance art déco de Budapest ! Un emplacement idéal à quelques encablures des lignes de métro et de tramways mais suffisamment éloigné des zones de turbulences de la ville (comprendre les quartiers fêtards) pour dormir tranquille. Les chambres sont immenses et la literie d’excellente qualité ! Accueil et disponibilité sont au rendez-vous également ! Mais le vrai point fort de cet établissement reste sans aucun doute le petit déjeuner, superbement complet, bon, frais et bien présenté ! Un vrai plus ! Il est à mon sens un superbe rapport qualité prix si toutefois vous avez un peu de budget à allouer à l’hébergement car il n’en reste pas moins un 4 étoiles.
  • Les bains turcs Veli Bej que nous avons longuement cherché mais dont la beauté et la qualité nous ont totalement séduits. Bien plus intimes et confidentiels que les grands bains Gellert, l’ambiance y est tamisée et apaisante. Il nous a semblé aussi que la propreté et la qualité de l’eau était bien meilleure que celle des Gellert…
  • La balade insolite sur les collines de Buda proposée dans le Lonely Planet.
  • Le mystérieux hôpital souterrain de Budapest : Témoin incroyablement conservé des horreurs de la seconde guerre mondiale. Sous la colline du château, alors encerclée de toute part, les blessés et moribonds de guerre venaient s’y faire soigner ou s’y protéger des bombardements aériens… L’ambiance y est quelque peu étrange mais terriblement représentative de ce qu’à dû être l’effroi de cette période glaçante.
  • Le marché au coeur d’un bar de ruine du dimanche matin dans le quartier Juif : un peu hipster, beaucoup bio, plein de belles couleurs et d’animations locales ! Une vraie jolie découverte avant de regagner notre contrée.

J’ai moins aimé : 

  • Les bains Gellert : évidemment sur le plan de l’architecture ça en met plein la vue, mais question hygiène et confort je ne me suis pas sentie véritablement à l’aise…
  • Le côté aseptisé du quartier du château
  • Attention à l’eau dans les fontaines, elle est indiquée comme potable, mais nous avons ramené tous les 4 en souvenir de Budapest une belle saleté de bactérie foudroyante… Je te passe les détails…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.