Tous fous du Puy du fou !

Un billet tout en légèreté cette semaine ! Embarquement immédiat pour notre récente expérience au Puy du Fou… On ne le présente plus… Les visiteurs, médias et autres ne tarissent pas d’éloges sur cet endroit où l’histoire prendrait vie

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. J’ai bien conscience qu’à l’heure actuelle « aimer les parcs d’attraction » c’est pas forcément hyper stylée, classe, IN quoi… Mais je suis ainsi, et c’est un de mes multiples paradoxes… J’aime les parcs d’attraction -quand ils sont bien pensés- j’apprécie les univers dans lesquels ils réussissent à nous projeter et je suis d’autant plus fascinée par les hommes qui tirent les ficelles de ces machines à rêve !

Le Puy du Fou a cela de particulier que la démarche m’interpelle, d’autant plus qu’il s’agit d’une approche « humaine ». J’avais en tête le contexte du parc et ses fervents bénévoles attachés à leur histoire et à leurs valeurs. Je l’ai déjà dit à mults reprises, j’aime les passionnés, je voue un véritable culte aux gens qui portent leurs rêves à bout de bras sans blémir. -À partir du moment où cela reste raisonné et raisonnable bien entendu-

J’ai des atomes crochus avec l’histoire en général et plus encore quand elle est bien mise en scène. Oui, j’aime l’histoire de France, mais pas nécessairement la GRANDE, plutôt la petite, la minuscule, les anecdotes, les histoires de vies, les personnages… Je suis ainsi… J’aime LES HUMAINS qui font l’histoire,  je me fous pas mal des dates clefs, des guerres et d’autres Edits soi disant célèbres…

Alors quand le gros bonhomme rouge a déposé au pied du sapin, une enveloppe incluant les 3 jours au Puy du Fou en famille, j’étais plutôt contente de voir tout cela de mes propres yeux…

*Comme pour mes articles de notre voyage en Martinique, retrouvez les bons plans de Laurette en fin d’article.

***

L’été reste pour moi une période compliquée et ces 4 jours que nous nous sommes octroyés furent une véritable parenthèse enchantée ! Car c’est à 8 que nous sommes partis ! Voilà l’occasion de passer du temps avec mon frère, son amie et mes parents, vous parlez d’une aubaine !

Après pas loin de 5h30 de route qui pourrait presque me faire penser que nous sommes en vacances en été, nous voilà arrivés sur place. Nous nous installons Aux Îles de Clovis, l’un des trois hôtels du parc, et très sincèrement nous avons été bluffé ! Le cadre est stupéfiant : de petites cabanes flottantes qui nous plongent dans l’ambiance ! Je voulais de l’originalité, je suis servie !

Les chambres sont immenses et très bien pensées, les enfants sont fous de joie et le font savoir ! Ça court, ça crie, les canards s’approchent depuis le ponton de la chambre, un havre de paix cet endroit… En un clin d’oeil nous voilà projetés des centaines d’années en arrière !

Un dîner improvisé avec les moyens du bord dans ce cadre idyllique et nous voilà déjà en direction de ce qui a fait le succès du parc : la Cinéscénie, non sans prendre le temps de découvrir nos voisins pour les 3 jours à suivre : cigognes, marabouts et autres bêtes ailées au plus grand bonheur des enfants !

***

Amérrissage en douceur

Puy du fouPuy Du fou

***

Étude de la faune et la flore

Puy du fouPuy du fou Puy du fouPuy du fouPuy du fouPuy du fou

***

Test du matériel

Puy du fou Puy du fou Puy du fouPuy du fouPuy Du fou

***

La Cinescénie

Ce spectacle est absolument hallucinant… Sur le plan organisationnel il faut savoir qu’il est programmé seulement le vendredi et le samedi soir en saison. (Le parti pris du parc implique aussi ce genre de sacrifice).
Mais ça vaut franchement le détour ! Les décors sont sublimes, les accompagnements musicaux et sonores parfaitement justes et adaptés, l’histoire belle et poétique

Il ne faut pas perdre de vue la thématique principale : à savoir, les guerres de Vendée. Évidemment nous ne venons pas là pour se fendre la poire et mon grand asticot de 7 ans (sensible et bourré d’empathie ) a passé pas mal de temps les mains plaquées sur les yeux… Les tableaux sont si réalistes et détaillés que forcément la mayonnaise prend ! Et puis, il s’agit là d’humains en chair et en os, c’est sans doute ce qui m’a le plus touché tout au long du week-end, nous parlons de spectacles vivants et ça fait toute la différence !

Mon petit asticot n’a pas bronché tout au long des deux heures de spectacle, subjugué par les couleurs, les sons, les incroyables scènes qui prenaient vie devant ses yeux… J’ai juste pris soin de lui couvrir les oreilles à certains moments clefs car les sons sont plutôt forts. Il a fini par s’endormir paisiblement dans les bras de son papa juste avant la fin

***

Le Grand Parc

Le lendemain à l’aube, au moment ou j’ai ouvert les yeux, tout était vraiment paisible : le clapotis de l’eau, le bruit discret des grenouilles… La fraîcheur matinale et la brume qui entourent les cabanes plongent le tout dans une ambiance mystique, dépaysement garanti… Un vrai moment hors du temps.

Le matin à l’aube

Puy Du fou Puy du fouPuy Du FouPuy du Fou

Le principe du « Grand-Parc » est simple : une pluie de spectacle vivant à heure régulière tout au long de la journée. Beaucoup sont en plein air et nécessitent donc un poil d’organisation : préférer par exemple le matin pour les susdits spectacles afin d’éviter de cuire sur les gradins, au moment de vous installer, jeter un oeil au soleil afin de l’avoir dans le dos quand cela est possible
(ça serait dommage d’augmenter le nombre de rides sur votre front)

Pour le reste et avant tout : profitez !! Car c’est du grand spectacle que vous allez vivre là… Il faut reconnaître qu’ils envoient du lourd, du très très lourd…

À l’image de la Cinéscénie les spectacles d’environ une demi/heure chacun sont réalisés à la perfection avec un sens du détail affolant et une mise en scène délirante !

Aucun spectacle ne m’a déçu, pour ainsi dire tous ont un petit quelque chose qui, à un moment donné m’a filé la chair de poule, m’a fait lever les poils… C’est tout simplement beau.

En deux jours nous avons réussi à TOUT faire, en marchant rapidement hein…

Toutefois, comme mon grand asticot a dû me le demander 350 fois (oui il est dans sa période « mamannn c’est lequel que tu préfères toi ???? ») voici un petit classement -dans le désordre- des spectacles qui m’ont touché un peu plus profondément :

  • Le Bal des oiseaux (incroyable représentation, j’ai perdu un litre d’eau tant j’ai été émue…)
  • Les Mousquetaires de Richelieu ( probablement une des plus belles réalisations que j’ai vu de ma vie entière)
  • Le Dernier Panache -Création 2016- ( Il y a tout là-dedans : de l’émotion, de l’esthétisme, de la haute technologie, de la surprise… C’est hallucinant… Tout bonnement dingue… La preuve même de l’investissement profond d’humains passionnés… Pour moi, c’est exactement le genre d’oeuvre (car il s’agit bien de cela) qui ne peuvent voir le jour qu’avec une dose démesurée de don de soi, d’abnégation, de passion, d’amour. À éviter avec les enfants car très triste.
  • Les orgues de feu ( spectacle nocturne envoutant, à ne rater sous aucun prétexte… Je n’étais pas décidée à le faire car la fatigue se faisait sérieusement sentir, mais finalement il vaut le détour !)

Pour les asticots (mais rassurez-vous vous y trouverez aussi votre compte) :

  • Les Chevaliers de la table ronde ( Ils en parlent encore !! ) 
  • La légende de Martin (petit spectacle de Marionnette. Attention toutefois, car il est difficile de se placer correctement surtout avec les plus petits)
  • Le Bal des Oiseaux
  • Le Secret de la Lance (spectacle de chevalerie qui en met plein la vue ! )
  • La renaissance du château (pour une visite haute en couleur du château de la famille à la devise révélatrice « C’est à jamais… »)
  • Le Monde Imaginaire de Lafontaine ( une balade poétique dans l’univers de l’illustre poéte. Une succession de petite « scénettes » adorables !)

Enfin voilà, vous l’aurez compris, nous avons été sous le charme de cet endroit… Ce fut une expérience remarquable. Ce fut aussi l’occasion d’aborder des sujets différents, difficiles d’accès et pourtant d’actualités : les guerres notamment

Pour autant, c’est un endroit plein d’optimisme, plein de belles choses, plein d’HUMANITE. J’imagine que c’est cela qui m’a touché le plus..

Je parle souvent de mon rapport à l’humain, des démons contre lesquels je me bats face aux horreurs qui se déroulent sous nos yeux et de ce que j’appelle mon « humanomètre ». Le Puy du Fou est pour moi l’archétype de l’humanisme…

Bref si vous hésitiez sur votre prochaine destination vacances en famille, voilà qui devrait vous aider !

Le Secret de la Lance

Puy du Fou

Le Monde Imaginaire de Lafontaine

Puy du FouPuy Du Fou

Le Bal des oiseaux fantômes

Puy du FouPuy du fou Puy du fou Puy du Fou Puy du Fou Puy du fouPuy du fou

Le signe du Triomphe

Puy du fouPuy du fouPuy du fouPuy du Fou Puy du fouPuy du fou Puy du fou Puy du fouPuy du fou Puy du fou

Les Chevaliers de la Table ronde

Puy du fou Puy du fou

La Renaissance du château

Puy Du FouPuy du fouPuy du fou

Au grès des balades

Puy du fou Puy du fouPuy du fou Puy du fou Puy du fou Puy du FouPuy du fouPuy du fou Puy du fouPuy du fou

***

Les bons plans de Laurette

  1. Quoiqu’il en soit c’est une escapade particulièrement adaptée aux familles, tout est joli dans ce parc. Pas seulement les spectacles mais les abords. Si vous le pouvez, dormez sur place pour une immersion totale et surtout pour le tout-à-pied qui contribue à se sentir « ailleurs ».
  2. Nous avions prévu un porte-bébé pour notre petit asticot (3 ans), à mon sens indispensable et plus pratique que la poussette qu’il faut systématiquement déposée à l’entrée des spectacles.
  3. Il y a pas mal de points d’eau, de rafraîchissement, de brumisateur dans le parc, très appréciables et appréciés…
  4. Tentez d’organiser un minimum votre journée (au moment du petit Déj par exemple) difficile d’anticiper plus car les horaires des spectacles changent tous les jours.
  5. Nous n’avons pas souffert de la foule. Il faut savoir que je suis du genre terrorisée des rassemblements. En général, je fais en sorte d’être en décalage avec le reste de la population… Même si j’avais le choix je ne partirai pas en pleine saison sur la côte par exemple… Dans ces conditions, j’appréhendais beaucoup le Puy du Fou en plein mois de Juillet. Finalement ça a été, le dimanche le nombre de spectacle est suffisamment important pour ne pas « sentir » l’affluence. Le lundi c’est un peu plus compliqué les flots de touristes étant guidés par le peu de séances disponibles mais ça reste correct.
  6. Nous n’avons jamais été « mal placés », nous avons veillé à arriver entre 20 et 15 minutes avant les spectacles c’était suffisant.
  7. Nous avons testé les deux restaurants « thématiques » du parc  : La Halle Renaissance et Le Relais de la poste. J’ai beaucoup aimé le cadre du premier, un peu moins le côté « animation ». C’est peut-être le seul bémol, mais nous étions prévenus en même temps…  Attention, si vous avez une bonne tête il est possible de devenir le héros de la joute qui oppose le roi d’Angleterre au roi de France (expérience vécue par ma belle soeur, preuve à l’appuie !)

Le relais de la Poste

Puy du fou

La Halle Renaissance

Puy du fou Puy du FouPuy du Fou
Bon week-end les flèches !!

Comments
  • Appellation Maman août 19, 2016 reply

    Oh tu me donnes envie d’aller y faire un tour! Je ne savais pas trop de quoi il s’agissait! Et à nouveau j’adore tes photos! 😉 bisous

    • lauretteflechette août 21, 2016 reply

      C’est vrai que bizarrement et malgré les très bonnes critiques. L’image un peu vieillotte du parc lui colle à la peau, c’est pour ça que j’ai vraiment tenu à rédiger cet article. C’est un endroit féérique que je conseille vivement ! Et puis merci pour tes encouragements ! C’est toujours très agréable et rassurant… 🙂

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *