Carnet de voyage-Martinique #2

Chose promise chose due… Nous voici repartis pour la suite de notre voyage en Martinique ! Par ces températures hivernales préparer cet article m’a plongé dans une profonde dépression post-voyage mais je dois bien avouer que c’est quand même très agréable de re-vivre un peu le périple au travers de ces photos.

Attention toutefois, je vous mets en garde il se pourrait bien que vous soyez atteints d’une forte envie d’ailleurs après la lecture de cet article… Je vous conseille tout de même de jeter un oeil à la suite, un bol de soleil et de plage, même à travers un écran ça procure forcément un brin de plaisir ! Quant à moi je m’en vais noyer mon chagrin

***

Jour 2

En ce deuxième jour nous avions peu de chose de prévues si ce n’est un peu de sensations fortes l’après-midi avec une balade en parachute ascensionnel pour Z’hom et moi… Il faut savoir que cette période de l’année est propice aux alizés. Un pur délice de vent qui rafraîchit délicieusement l’atmosphère. Malheureusement ce jour là, plus violents que d’habitude ils nous ont forcé à revoir notre programme et à reporter la balade aérienne…

À vrai dire j’ai des tas de qualités ou devrais-je dire… d’aptitudes : plutôt sympa, généreuse, fo-folle, pugnace, volontaire… (modeste ?) mais très clairement le côté téméraire ne fait pas partie du package. Dans ma tendre jeunesse j’étais la nana qui portait les manteaux de ses copines pendant qu’elles virevoltaient sur des manèges parfaitement décoiffants, et faire le poirier à la gym me mettait dans des états proches de l’apoplexie…

Il faut dire que j’ai eu une  ou deux expériences fort malheureuses, notamment le jour où, en voyage en Floride et légèrement portée par mon enthousiasme -n’ayant pas pris le temps de chercher la traduction du terme « roller coaster« – je me suis retrouvée solidement attachée dans une attraction qui portait très bien son nom… « Le retour de la momie« … C’est à peu prés la tête que j’ai affichée quand je suis sortie du manège totalement choquée et agarde après avoir hurlé 350 fois « Oh my god !!! » oubliant momentanément qu’ici nous étions aux États-Unis et qu’une Française au bord de la crise cardiaque hurlant « OH mon dieu » dans une attraction risquait de ne pas passer inaperçu…

Non, définitivement je ne suis pas une grande amatrice de sensations fortes, pourtant depuis quelques temps je fais des efforts -d’énormes EFFORTS-. Par exemple, j’ai récemment tenté le canyoning et la via ferrata… Je suis surprise de constater qu’à défaut d’être très à l’aise avec ces activités là, je prend quand même beaucoup de plaisir et je me surprend à me dire que je rate finalement un truc en me privant de tout ça.

C’est ainsi que lorsque C… chez qui nous logions nous a proposé de s’essayer au parachute ascensionnel j’ai accepté et ce sans même réfléchir une seconde… Je réalise en écrivant ces mots que j’ai fait pas mal de chemin… Nous y reviendrons donc dans un futur article.

L’après-midi « sensations » se transforma donc,  pour le plus grand plaisir des enfants, en après-midi baignade à la petite plage des Trois-ilets. Située sur la partie sud-Est de l’île, il s’agit d’une jolie bourgade colorée mais qui manque un peu d’authenticité car très touristique. La plage n’en ai pas moins fabuleuse ! Grande langue de sable fin, très peu de vagues, elle est idéale pour les enfants qui s’en sont donnés à coeur joie dans ce décor de rêve !

C’est typiquement le genre de plage que je ne m’attendais pas à trouver en Martinique : on s’approche de la perfection, odeurs de boucané et couleurs en prime !

Un délice pour les 5 sens : depuis les orteils qui revivent au contact du sable chaud, aux  yeux qui ont du mal à procéder à la mise au point tant les couleurs sont contrastées, aux odeurs qui animent les papilles… Définitivement le dépaysement est là !

***

Pour info j’ai testé mon nouvel Olympus durant ce séjour… On a encore un peu de mal à s’apprivoiser tout les deux d’autant que l’objectif ne me satisfait pas pleinement. Cela étant dit les rendus de couleurs sont assez dingues et j’ai tenté d’être la plus fidèle possible de la réalité pour arriver au mieux à se projeter… Bon voyage donc ! 

Martinique

Martinique Martinique

Martinique

Martinique
***

Sur le chemin du retour nous découvrons un étonnant passage de guet ! Les routes en Martinique sont pleines de surprises ! Je ne suis pas sûre que si C… ne nous avait pas prévenu qu’il était possible de passer en voiture je n’aurais pas fait rebrousser chemin à Z’hom. Une expérience amusante qui a ravie les enfants !

MartiniqueMartinique

C’est ainsi dans un monde de douceur, de calme et de tranquillité que nous regagnons nos pénates. Le décalage horaire est assez difficile à avaler notamment pour moi… Je m’endors quasiment debout aux alentours de 21h ce qui rend les soirées plutôt courtes. Mais pour la maman en manque de sommeil que je suis (voir ici) il y avait longtemps que je n’avais pas si bien dormi !

Le « lâcher prise » y est surement pour quelque chose, le fait d’être avec mes enfants à 100% aussi… Toujours est-il que nous dormons entre 8 et 9h par nuit et rien que pour ça, ça valait le coup de traverser l’Atlantique ! Les enfants me surprennent tous les jours un peu plus par leur incroyable capacité d’adaptation… Tout paraît plus simple, plus doux, plus calme qu’en métropole… Pas de négociation ardues, pas de crises de nerf (ou presque pas)… Comment ça il est plus facile de négocier une après-midi à la plage qu’un départ pour la crèche ?

***

Jour 3

C’est une longue et ambitieuse journée qui nous attend. Nous sommes plutôt optimistes chez les Fléchette -ou fous ?- alors aujourd’hui, Z’hom a l’intention de nous faire découvrir ce qui, indéniablement deviendra l’un des plus beau souvenir de notre séjour. Nous partons pour une randonnée de 7 kilomètres ! Oui vous avez bien lu… Asticot n°1 du haut de ses 7 ans, sa maman et son amoureux armé des 13 kilos d’asticot n°2 sur le dos se lancent dans une longue marche de pas loin de 4h en zone tropicale

Nous sommes très -trop- peu entraînés à marcher ou à  faire du sport en tout genre… La priorité du moment résidant plutôt dans le fait d’économiser la moindre once d’énergie accumulée… Il y a donc bien longtemps que je n’avais pas enfilé toutes chaussures ressemblant de prés ou de loin à des baskets. Mais cette rando à l’air particulièrement sympa et après avoir écumé le web et s’être assurés que les familles ayant testé avant nous n’aient pas rencontré de grosses difficultés -soient revenues vivantes- alors nous nous risquons à l’aventure !

Nous partons donc très tôt (8h) direction la presqu’île de la Caravelle, légèrement au nord du Robert. Nous sommes ici dans l’une des réserves naturelles de la Martinique et très vite c’est le changement de décor. On plonge dans une Martinique sauvage et verdoyante en totale opposition à ce que nous avions vu la veille au Trois-îlet.

Nous ne le savons pas encore mais nous nous attendons à vivre des moments uniques ! En quelques minutes de marche nous débouchons sur une vue incroyable de la mangrove qui plonge dans la mer. S’ensuit alors des rencontres improbables avec des crabes de terre, des grenouilles, des crapauds, une végétation luxuriante d’un autre monde ! Je n’ai pas peur de dire que mon fils de 7 ans a plus appris en une matinée de marche au beau milieu de la Martinique qu’en une journée d’école !

Il est tellement facile d’aborder des sujets tels que l’intérêt de la mangrove, les effets dévastateurs de la pollution humaines (quelques sargasses et leur odeur entêtante en sont un exemple dramatique), les climats (si différents des nôtres), les courants marins… Tout est sujet à discussion, à des questions, des sensations, parfois même à une introspection dans la tête de mon petit garçon…

Ce sont une succession de paysages grandioses et très différents qui nous attendent : tantôt très rudes, tantôt langoureux et doux ne demandant qu’à se laisser apprivoiser. Quand les alizés tombent, la chaleur est accablante mais pas un instant, un gémissement, une plainte de mon grand bonhomme. Je ressens une grande fierté de le voir crapahuter ainsi, profiter, se gorger de ces sensations nouvelles.

La balade bien que sublime, reste longue et les conditions particulières (chaudes et humides) ne facilitent pas les choses. Restez vigilants si vos enfants ne sont pas trop habitués.  Mais il y a plusieurs alternatives possibles de façon à raccourcir la boucle. Très appréciable pour ceux qui se sont laissés tenter mais qui craquent avant la fin.

Nous poursuivons la journée par un pique-nique sur une plage que nous avons pas mal fréquenté par la suite. Il s’agit, toujours sur la presqu’île de la Caravelle, de la Plage de Tartane. Superbe petit village très authentique. Nous avons adoré l’eau cristalline, le peu de monde et la facilité pour se garer à proximité !

L’avantage quand on est levé de bonne heure c’est que les journées sont très longues. Les enfants repus et fatigués, nous voilà repartis pour une balade en voiture durant laquelle asticot n°2 a piqué un bon roupillon. Armée de ma carte, je guide tout mon petit monde le long de la côte Atlantique nord, nous remontons ainsi jusqu’à Sainte-Marie et prenons plaisir à nous perdre dans de toutes petites routes de l’intérieur des terres jusqu’à tomber sur un chemin de croix qui offre une vue démentielle sur la façade Nord-Est de l’île

Une journée parfaite !

MartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartiniqueMartinique

Martinique Martinique Martinique Martinique

Je m’aperçois que je n’arrive décidément pas à faire court… Enfin j’espère que cela vous plaît quand même ? J’attends vos réactions, vos retours, vos suggestions avec un grand plaisir !

Comme précisé dans le billet n°1 de la collection Martinique je rassemble en fin des articles les références et infos utiles :

Adresses et infos utiles :

  • 1ère plage :

Plage Anse Mitan aux Trois Ilets.

  • 2ème plage : 

Plage de Tartane presqu’île de la Caravelle.

  • Rando de la Point de la Caravelle :

Equipez-vous en eau et crème solaire (et anti moustiques bien que nous n’ayons pas été trop ennuyés). La rando n’est pas très compliquée mais il faut compter avec la chaleur et l’humidité de l’air. Nous avons mis environ 4h pour l’ensemble du parcours avec nos deux loulous (7 et 2 ans et demi sur les épaules de Z’hom)

Nous avions un guide de rando un peu ancien qui préconisait la balade en commençant par la mangrove, si c’était à refaire je prendrais la boucle à sens inverse, la première partie étant plus ombragée (mais pas plus fraîche pour autant) il est préférable de commencer par la partie la plus ensoleillée le matin tôt et terminer par l’ombre en fin de matinée.

2  alternatives -au moins- sont possibles :

La grande boucle : 7kms

La petite boucle : sentier d’interprétation dans la mangrove, idéale en famille pour avoir un aperçu de cet étrange habitat naturel.

Encore un très long billet que voilà… Mais vous commencez à me connaître maintenant… On se retrouve bientôt avec la suite de nos aventures !

Signature

Comments
  • Appellation Maman mars 15, 2016 reply

    Je suis en train de déguster une tasse de café et prends le temps de lires tes aventures! ça y est j’ai une envie folle d’évasion! 🙂 merci de partager tout ça avec nous !

  • lauretteflechette mars 16, 2016 reply

    Avec plaisir !! L’objectif c’est aussi de vous faire voyager à travers les écrans ! J’adore lire les blogs de voyages alors suis contente de partager à mon tour mes expériences ! Et je suis comme toi me matin avec un bon café c’est un pur délice de voyager au travers des blogs de voyageurs ! Bisouss

  • Céline mars 18, 2016 reply

    haha ! Pour ce qui me concerne j’ai adoré « la momie » des studios Universal à LA… J’avais très peur au début et au final je me suis éclatée (dans le bon sens du terme hein !) et c’était aussi valable pour mon mari et mes 2 garçons aussi (ils sont plus grands que les tiens !) 😀
    Sinon, les belles couleurs de tes photos me rappellent forcément notre semaine. Nous n’avons pas eu le temps de pousser jusqu’à randonner dans la presqu’île de la Caravelle, uniquement dans le coin de Tartane !

    • lauretteflechette mars 20, 2016 reply

      Pfiouhhh moi j’ai frôlé la crise cardiaque dans cette attraction ! L’horreur absolue ! Ma mère qui adore ça s’est régalée par contre ! Nous avons adoré Tartane, nous logions au Robert et c’était un peu notre plage préférée avec les loulous ! Merci de ton commentaire.

  • Quel beau voyage ! bon moi, depuis ce matin je rebondis de blog en blog au sujet de voyage en Martinique et je suis stupéfaite de tant de beauté. Il faut dire que ton grand garçon est aussi très photogénique avec son capéou sur la tête ! 🙂
    pfffff ça fait rêver tout ça !

    • lauretteflechette mars 30, 2016 reply

      Bonjour CashPistache ! Merci d’avoir pris le temps de laisser ton petit commentaire sur le blog 🙂 Et puis très contente que les photos te plaisent ! Oui la Martinique est un endroit superbe et plein de caractère tant sur le plan de l’ambiance que sur les paysages… Je conseille les yeux fermés ! Merci pour mon fiston, il n’a pas lâché son chapeau du séjour ! Belle journée à toi et à très vite !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *