Le come back et une vidéo du Sri Lanka

Il y a des endroits sur cette planète dont la puissance t’attrapes, te serres, te secoues, t’écrases, te projettes… Difficile dans ce genre de lieux, d’arriver à reprendre son souffle entre les vagues gigantesques dans lesquelles tout ton être est balloté. Le Sri Lanka se positionne clairement dans le top trois des destinations qui m’ont le plus touchées, marquées au fer rouge, profondément changées.

Je ne saurais pas vraiment dire comment nous avons choisi cette destination, quand j’en parle avec z’hom il m’affirme que c’est moi qui ai jeté mon dévolu sur cette île lointaine, en ce qui me concerne je suis presque sûre que c’est lui qui a soufflé l’idée.

C’est suffisant pour penser que seul le destin nous a poussé dans ce recoin du monde, un peu comme si nous avions une quête, une forme de rite initiatique à vivre là-bas…

Nous ne le savions pas encore mais en réalité, c’est bien plus que tout cela qui nous attendait.. Il est fort possible qu’avoir frôlé la catastrophe, avoir vu le pire de très près à l’autre bout de notre planète, aient contribué à rendre le reste plus intense encore. Cela a définitivement déclenché quelque chose de nouveau en moi, qui n’a fait qu’amplifier ma soif maladive de connexion avec notre planète !

C’est un peu comme visionner un film en noir et blanc qui se colorise tout d’un coup… Les choses prennent un sens différents quand elles sont abordées avec un autre angle de vue.

C’est ainsi que nous avons débuté les trois semaines les plus folles de ma vie, totalement hors de contrôle, après avoir survécu, le 3 janvier 2018 à un impressionnant accident de la route au creux de la « larme de l’Inde »!

Je n’en dirai pas beaucoup plus et ne rentrerai pas dans les détails de ce triste passage, si ce n’est que cet accident là ne s’est pas produit à cause d’une prise de risque particulière de la part du chauffeur, et il ne peut pas non plus être mis sur le compte de la dangerosité de la conduite asiatique. Le chauffeur était quelqu’un de sérieux, de calme et de raisonnable, c’est juste arrivé, sur une ligne droite, comme cela aurait pu se produire dans un pays occidental. Les rythmes de travail des chauffeurs sont effrénés dans ces pays. Et il est aisé de comprendre que les codes de sécurité routière sont bien loin de nos habitudes, mais pour autant les accidents de la route ne sont pas légions et plus rares encore sont les issues fatales.

Il y a toujours une part de risques quand nous sortons de notre zone de confort, que nous quittons notre routine et notre petit monde, s’est le pacte tacite du voyageur… Nous espérons toujours que tout se passera bien, mais nous savons au fond que « tout est possible« .

Les choses se sont bien terminées malgré quelques épisodes épiques dans un hôpital de brousse qui nous laissent finalement des souvenirs impérissables. Nous avons eu une chance insolente et fais des rencontres incroyables qui resteront à jamais gravées en moi.

Ce pays transpire de bienveillance et de gentillesse, il y a une forme aiguë d’entraide, d’envie d’accompagner, de soutien… Ils ont la force, la puissance de ces peuples qui ont connu des choses terribles mais qui jamais n’ont cessé de croire en l’homme et en l’avenir.

Les Sri Lankais sont des modèles de résilience, qui croient beaucoup… La foi flotte dans l’air comme une lourdeur moite.  Difficile pour moi qui suis athée jusqu’au bout des ongles. Au début j’ai eu du mal à m’acclimater, et puis au fil du temps je m’y suis habituée, et au bout d’un moment j’en suis venue à me demander si cette incroyable présence n’aide pas à être mieux ancré sur terre à toujours vouloir peser si lourd sur nos épaules

En résumé c’est un pays magnifique où les paysages, la culture, les plages rivalisent avec les plus belles destinations de cette terre… Mais ce que je retiens par dessus tout, ce sont ses femmes et ses hommes, ses sourires et cette force très ancienne. Ce sont ces voix qui ont murmuré au creux de nos oreilles de continuer notre voyage coûte que coûte, malgré le coup dur que nous venions de vivre…

« Vous êtes en vie, vous êtes chanceux, vivez bon sang, vivez ! »

Alors nous avons repris la route, avec un nouveau chauffeur, avec un nouveau véhicule, sonnés, émus, secoués mais conscient de la chance que nous avions d’être là tous ensemble.

Le voyage, le vrai, le grand pouvait alors commencer…

***

C’est ainsi que je voulais aborder mon « come back ». D’abord car cela me semble important de toucher du doigt les réalités de certaines situations en voyage et ensuite car maintenant cette « mésaventure » évacuée je vais pouvoir partager avec vous toute la magie de ce endroit !

Je ne suis pas certaine de tenir le rythme de rédaction comme j’arrivais à le faire dans le passé, mais j’écrirai et partagerai notre expérience Sri Lankaise. Le pays en vaut la peine et j’espère que ces billets vous donneront la soif de découverte de l’île de Ceylan.

C’est une destination idéale en famille, en respectant quelques règles de sécurité. Elle m’a obligée au lâcher prise, m’a permis de me recentrer, de vivre pleinement, goulument, de sentir, ressentir, vibrer, pleurer, rire aux éclats. Un véritable condensé d’émotions en somme.

Et pourquoi ne pas débuter cette série d’articles, à la fois pratique et « carnet de voyage » -à l’image de ceux rédigés pour la Martinique– par  une petite vidéo de 5 minutes dans laquelle j’ai tenté de retranscrire cet arc-en-ciel de sentiment…

Alors montez le son, le plein écran, visez la HD dans les paramètres pour une expérience au top et vivez bon sang, vivez !!

  • D’autres billets sur le Sri Lanka ici.

À bientôt mes flèches pour le début de l’aventure !

Comments
  • Céline Rondier mars 18, 2018 reply

    Sublime, tes images m’ont donné des frissons.
    Quel superbe pays, découvert en 2009, seulement quelques mois après la fin de la guerre au Nord
    et quelques années après le tsunami qui a durement touché tous le sud. Il portait alors encore les stigmates
    de cette période si difficile. Mais que de sourires, d’yeux pleins de vie, des mains d’enfants qui nous saluent, de
    petits bonzes couleur safran …
    Dambulla, Le train pour monter aux plantations, les plages ocres du Sud, Kandy si magique, Sigirya.
    un pays a découvrir et sans doute mes plus beaux souvenirs d’ailleurs.
    Merci pour cette balade qui me replonge 10 ans en arrière 😉
    Céline

    • lauretteflechette mars 30, 2018 reply

      Coucou Céline !!! Comment vas-tu ? Où en es-tu ??? Alors toi aussi tu connais le Sri Lanka ? En 2009 cela devait être très différent d’aujourd’hui… Même si clairement le tourisme de masse n’a pas encore fait trop de carnage par ici et c’est très bien ainsi. C’est un endroit incroyable, complètement éloigné de tout ce que j’ai testé jusqu’ici et en cela le Sri Lanka est absolument dingue… D’autant que les blessures du tsunami et des récents conflits s’estompent peu à peu…
      Merci pour ton petit mot sur le montage 🙂
      Bises

  • Louis avril 02, 2018 reply

    Magnifique vidéo! Quelqu’un a beaucoup de talent, particulièrement au montage sonore, qui est subtil et très réussi. Nous partons au Sri Lanka en janvier 2019. Vous êtes d’une grande inspiration!

    • lauretteflechette avril 03, 2018 reply

      Bonjour Louis et un grand merci pour votre commentaire qui en ce mardi matin me donne une énorme motivation ! Il est parfois difficile de tenir un blog même si cela peut s’apparenter à une passion ! Il n’empêche que les commentaires encourageants comme le vôtre restent notre moteur pour avancer et nourrissent l’incroyable besoin de reconnaissance qui est la principale source d’inspiration des (vrais) blogueurs ! Merci beaucoup ! Bonne semaine et préparation de votre voyage ! D’autres articles suivront très vite !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.