Carnet de voyage – Martinique #5

Me voici de retour après quelques jours d’absence… Alors que ma vie s’apparente à une course de F1 ces derniers jours, le blog a justement choisi ce moment pour me faire un superbe black out… Classique, normal, ordinaire dirais-je…

Enfin bref, le voici à nouveau en ligne après quelques soubresauts et je reviens avec la suite de notre voyage en Martinique… J’aborde le 5 ème article sur le sujet et ça ne sera vraisemblablement pas le dernier. J’ai définitivement tiré un trait sur l’idée de faire court et concis… Ce n’est et ne sera jamais mon fort j’en ai bien conscience. Déjà à l’époque les exercices d’analyses synthétiques faisaient parti de mes bêtes noires…

Mais vos retours toujours aussi gentils et enrichissants me confortent dans l’idée que ce qui compte avant tout c’est le plaisir ! Et j’espère arriver à transmettre suffisamment de bonnes ondes pour vous inciter à supporter mes textes sans fin…

***

JOUR 6

Nous embarquons donc pour la 6ème journée du voyage et première durant laquelle nous nous sommes éloignés des activités aquatiques.

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que la Martinique comme beaucoup d’îles de l’arc Antillais est un gros producteur de Rhum – à consommer avec modération – sauf en vacances – et comme le hasard fait souvent bien les choses, mon Z’hom d’amour est plutôt un gros consommateur du sus-dit liquide... – mais ça va, je le vis bien-

Il faut savoir que dans le premier planning proposé par Z’hom il devait y avoir la visite d’environ… 5 Rhumeries sur 10 jours de voyages, j’ai réussi à distiller ( joli !!) plutôt naturellement l’idée que cela serait peut être beaucoup une visite de rhumerie tous les 2 jours… Nous nous en sortons donc avec deux visites au lieu de 10 !

Je ne suis pas une fervente amatrice de ce genre de tourisme industriel qui fait souvent la paire avec les groupes indigestes de touristes insupportables… Mais toujours curieuse d’en apprendre un peu plus sur les valeurs locales je me prête au jeu et puis il faut bien reconnaître que je suis bien souvent agréablement surprise de ce genre de visite…

Nous voici donc en route pour l’Habitation Clément située sur la commune du François. Cette exploitation a la particularité de ne plus produire le rhum sur place. Détail de taille ! Dans l’ensemble j’ai beaucoup apprécié la visite.

Tout est plutôt très joli et bien réalisé. L’exploitation d’origine a été entièrement rénovée et ce avec beaucoup de goût en conservant les codes en vigueur à l’époque. La visite commence par une balade dans le superbe jardin botanique puis on traverse l’ancienne distillerie très représentative de cette époque faste. On y sent bien l’ambiance qui pouvait régner là, on entends presque le bruit des ouvriers au travail et des machineries grinçantes…

Mais le véritable atout du domaine reste l’incroyable conservation de la superbe maison du fondateur de la marque Clément.  Une plongée en immersion au coeur de l’habitat colonial créole. J’ai vraiment adoré me balader dans cette maison et ces dépendances, y traîner langoureusement, sentir la douce odeur du mobilier ancien, l’air frais qui s’engouffre à travers les persiennes, observer la sublime argenterie… On découvre cette maison à petit pas un peu comme un enfant fouille dans le grenier de la maison de famille.

On se projette facilement  là au petit jour où à la tombée de la nuit sirotant un planteur douceâtre, fermant les yeux, enivré par l’odeur entêtante des effluves d’alcool remontant de la distillerie.

Ce genre de visite très visuelles sont vraiment adaptées à la visite en famille. Mon grand asticot a complètement adhéré au concept, posant 1000 questions, ouvrant grand ces yeux curieux et se gorgeant tant et plus de cette culture si exotique du haut de ses 7 années…

Quand nous terminons la visite l’heure du repas approche je m’arme donc de mon Lonely et nous décidons de poursuivre notre route le long de la côte en direction du Sud dans l’objectif de terminer notre journée sur la célèbre plage des Salines.

Le temps est plutôt capricieux aujourd’hui, nous faisons la connaissance de ces ondées caractéristiques des pays tropicaux avec quelques averses violentes entrecoupées d’éclaircies vibrantes. La chaleur est moite et lourde, bienvenues sous les tropiques !

C’est donc sur le Lonely que je tombe sur cette adresse de restaurant qui me semble correspondre à ce que nous cherchons. Situé sur la commune du Vauclin, le Toucan tient ses promesses. (Toutes les infos pratiques en fin d’article) Je goûte pour la première fois la célèbre fricassée de Chatrou, qui n’est autre qu’une assiette de poulpes et je me régale !! Sans parler des accras de morues à tomber par terre !

Les accras sont la spécialité locale et, que vous aimiez où non le poisson je vous conseille vivement de vous en délecter si toutefois vous passer un séjour en Martinique c’est un bonheur des papilles ! 

Martinique - Habitation ClémentMartinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation ClémentMartinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation ClémentMartinique - Habitation Clément Martinique - Habitation ClémentMartinique - Habitation Clément Martinique- Habitation Clément Martinique - Habitation Clément Martinique - Habitation Clément

***

C’est sous la pluie que nous continuons notre chemin et atteignons en fin d’après-midi les Salines. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre concernant la plage des Salines considérée comme la plus « belle » de l’île… Je suis toujours assez méfiante avec ces considérations arbitraires… C’est vrai que la plupart des guides modèrent d’ailleurs beaucoup cette évidence en appuyant le fait qu’il s’agit surtout là d’une grande plage de sable plutôt fin et agréable à l’oeil… Mais qu’à la nuit tombée les moustiques et les yens-yens remplacent les hordes de touristes en mal de soleil.

Nous arrivons juste au moment où la plage se vide à mon plus grand plaisir… Nous profitons des derniers rayons de soleil sur ce qui pourrait en effet s’apparenter à une jolie plage : une longue bande de sable fin, des palmiers à perte de vue et… une plage quoi ! Si vous êtes un fervent amateur de  bronzette alors elle est faîtes pour vous car en ce qui concerne la baignade et d’autant plus avec des enfants ça remue quand même pas mal…

Martinique - Les Salines Martinique - Les Salines Martinique - Les Salines Martinique - Les Salines Martinique - Les Salines Martinique - Les Salines

J’ai nettement préféré les jolies plages des Anses d’Arlet ou celles plus intimes de la presqu’île de la Caravelle mais il en faut pour tous les goûts et c’est typiquement ce qui fait le charme de la Martinique !

Adresses et infos utiles :

Habitation Clément : 

Situé au François c’est une jolie visite adaptée à toute la famille ! À réaliser plutôt le matin tôt pour éviter la foule et la chaleur ! Nous avons toutefois fait la visite de la superbe distillerie JM plus tard dans le séjour et j’ai eu un vrai coup de coeur sur cette dernière mais ceci est une autre histoire.

Restaurant Le Toucan :

Situé sur la commune du Vauclin à la Pointe Faula, nous avons beaucoup aimé cette adresse. Un accueil au top et un très bon rapport qualité-prix pour du frais et le tout fait maison. Idéal avec les loulous car repas et accueil adapté ! À noter le repas enfant qui propose des lentilles, cela change des frites, assez rare pour être souligné ! Et puis Z’hom a eu droit à son Ti’vieux offert, un geste apprécié !

Petite info : il y a de gros travaux en cours juste devant le restaurant, mais l’ambiance et l’accueil font très vite oublié ce petit désagrément.

Une fois n’est pas coutume je vais devoir m’arrêter la pour aujourd’hui… Ce qui fait un article plutôt court…

J’espère arriver à retrouver un rythme plus régulier dans les semaines qui arrivent. Quoiqu’il en soit je tiens à vous remercier, car vous êtes toujours plus nombreux sur le blog et ça c’est quand même une très jolie nouvelle !

Bon week-end !

Signature

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *