Carnet de voyage-Martinique #3

Je vous propose de poursuivre notre périple au paradis. Je vous emmène aujourd’hui parmi les endroits les plus marquants de notre séjour. J’ai eu beaucoup de difficultés à faire un choix dans les photos, je vais donc tenter le tour de force d’écrire un peu moins et de vous en montrer un peu plus

***

Jour 4

Au programme du jour : la Savane aux Esclaves (pour une immersion dans cette facette difficile de l’histoire de l’île), Anse Dufour et Anse Noire (ou des plages d’un autre monde), coucher du soleil au Diamant (pour se laisser aller à l’art de la contemplation)

Nous débutons notre journée avec la visite de l’insolite « Savane aux Esclaves« , qui n’a de « savane » que le nom. Situé à l’entrée du bourg des Trois-ilets à l’intérieur des terres cet endroit a pour vocation de sensibiliser au passé esclavagiste de l’île. Cette dernière cache d’ailleurs difficilement les stigmates de l’esclavage, il y a des signes forts, des rappels qui appartiennent à la mémoire collective présents un peu partout.

La savane aux esclaves bien que créée de toutes pièces contribue à ce « tout » qui apporte un témoignage, une vision sur ce sombre  -et pourtant proche- passé. Sont présentées ici les choses qui formaient le quotidien de ces Nèg-marrons : depuis leurs incroyables connaissances des plantes destinées non seulement à se nourrir, mais aussi à se soigner, aux techniques de construction et aux habitudes de vie, tout ou presque est abordé dans ce petit village reconstitué.

Asticot n°1 et ses 7 ans ont bien accroché à la visite guidée bien que le groupe était très important et qu’il faisait très chaud…Plus difficile pour n°2 qui ne voyait pas bien l’intérêt de passer 10 minutes à regarder une fleur. Cependant une ferme pédagogique est en cours de création ce qui permettra d’occuper les petits loups et de contenter toute la famille !

Une visite différente et culturelle, un joli site et une guide très agréable à écouter. Dommage toutefois que les groupes soient si important car cela nuit sensiblement à la qualité de la visite guidée.

Martinique- La savane aux esclaves La savane aux esclavesMartinique - Savane aux esclaves Martinique - Savane

Il est pas loin de midi quand nous quittons la savane aux esclaves en direction du sud de la péninsule. Nous n’avions pas de but particulier alors nous nous mettons en quête d’un endroit sympa pour manger. C’est comme cela, un peu par hasard et grâce aux indications du Lonely Planet que nous atterrissons à Anse Dufour et Anse Noire. La route pour atteindre les deux Anses est à l’image du réseau routier Martiniquais : étroite, sinueuse, chaotique

Le jeu en vaut la chandelle car à l’arrivée (si vous avez la chance de trouver une place à proximité ce qui fut notre cas) la surprise est bien au-delà de ce que j’imaginais… Le site naturel en lui-même est remarquable : les deux criques sont séparées de quelques mètres et pourtant sont radicalement différentes.

Nous descendons les quelques marches qui amènent à l‘Anse Dufour où il est possible de manger. À l’arrivée c’est le choc : une plage d’une extrême beauté, une eau cristalline, le stéréotype de la plage parfaite… Hélas nous ne sommes pas seuls à vouloir nous faire « une place au soleil »… La plage est bondée et nous décidons donc de déjeuner rapidement dans le petit lolo de la plage et de  filer ensuite direction Anse Noire, tout à côté (3 minutes à pied).

Après avoir descendu une volée de marche, (vous pouvez oublier les poussettes mais vos fesses vous remercieront )  nous voilà dans une toute autre ambiance… Ahhlala Anse Noire… Mon coup de coeur du séjour. En totale opposition au sable plus blanc que blanc de sa petite soeur Anse Dufour, elle affiche fièrement ses couleurs : sable noir ébène, bordée par une forêt dense et la plage est quasi déserte… Nous voici plongés tout droit 160 millions d’années en arrière, on s’attendrait presqu’à voir apparaître une créature antédiluvienne de derrière un palmier… À défaut de dinosaures un couple de pélican nous accueille et ajoute à la magie sauvage du lieu.

Il y a une force qui se dégage de cet endroit, un espèce de magnétisme, un sentiment primitif et j’ai adoré ça. J’ai passé un long moment assise à observer, à photographier mentalement ces lieux hors du commun.

Décidément Madinina n’a pas fini de me surprendre !

Anse Dufour

Martinique3Martinique3Martinique3 Martinique3 Martinique3

Anse Noire

Martinique3 Martinique3 Martinique3 Martinique3 Martinique3 Martinique3 Martinique3Martinique3 Martinique3

***

Dans la mesure du possible nous avons tenté d’optimiser nos journées en regroupant les activités géographiquement proches… La plupart du temps cela a été possible, mais cette île est si riche qu’il a parfois été nécessaire de revenir plusieurs fois aux mêmes endroits pour en profiter un maximum. L’avantage c’est qu’il y a toujours une jolie plage pour se rafraichir à proximité. Je ne suis pas une amatrice de farniente en règle générale mais avec les enfants et de telles chaleurs ça fait vraiment partie des plus de la destination !

Nous regagnons donc la voiture au bon moment, le monde commence tout juste à affluer y compris à Anse Noire où nous étions presque seuls au monde jusque là. Nous roulons en direction du Diamant où il semblerait que les couchers de soleil soient à couper le souffle… Sur le chemin nous faisons une halte au Cap 110. Je vous parlais plus haut des traces visibles – ou invisibles- laissées par le passé esclavagiste de l’île…  Ce mémorial réalisé par l’artiste Laurent Valère, en hommage à un bateau coulé au large et ayant fait de nombreuses victimes -destinés à devenir esclaves une fois à terre- en est un bel exemple.

Le paysage est très différent de celui que nous venons de quitter, la plage se fait plus large, plus majestueuse et invite plutôt à la contemplation qu’à la baignade. Nous restons longtemps ici avec les enfants, à laisser le temps couler sans avoir à s’en inquiéter, à observer le large, à se laisser aller à l’observation, à la méditation, à la réflexion. Avec le recul s’est d’autant plus marquant… Je réalise à quel point ces moments de langueur sont enrichissants, agréables et importants pour notre équilibre.

Cap 110

Martinique - Cap 110 Martinique - Cap 110


Martinique - Cap 110Martinique - Cap110 Cap110 - Martinique

***

La fin de la journée est une allégorie du bonheur tel que je me le représente. Après avoir dégusté un sorbet « fait maison » par une Martiniquaise à l’accent chantant, nous voilà à attendre que la nature veuille bien se parer de ses plus belles couleurs. Et il faut reconnaître qu’à ce petit jeu elle est plutôt douée dame nature…

Ce coucher de soleil sur cette jetée à la tombée de la nuit a des faux airs de perfection. « Le diamant », ce drôle de rocher qui émerge au large porte son nom à merveille car des moments comme ceux là ont à mes yeux tant et plus de valeur !!! Pour la deuxième fois de la journée nous laissons le temps filer, doucement, tendrement et pour la deuxième fois de la journée je me délecte de ces moments privilégiés avec mes enfants et mon Z’hom d’amour.

Martinique - Le Diamant Martinique - Le DiamantMartinique - Le DiamantMartinique - Le Diamant Martinique - Le Diamant Martinique - Le DiamantMartinique - Le DiamantMartinique - Le DiamantMartinique - Le Diamant

Cette journée est un condensé de plaisirs en famille à faire sans modération !

Après une semaine difficile, l’article s’est fait longuement désiré (j’avais d’ailleurs prévu une autre publication dans la semaine mais mon loyal et fidèle ordinateur m’a lâchement abandonné et a décidé de rendre l’âme ce qui n’a pas vraiment facilité les choses).

Retrouvez tous les articles de la collection Martinique ici.

Je vous souhaite donc un excellent week-end !

Et puis Laurette Flechette est aussi sur Instagram et Facebook, je vous y attends avec impatience !

Signature

Comments
  • Calouve mars 10, 2016 reply

    Whouahou!!! J’en ai pris plein les yeux! Merci pour cette parenthèse au paradis!!!
    Tes photos sont sublimes!!!

    • lauretteflechette mars 11, 2016 reply

      Merci ma poulette, ton commentaire fait du bien. Pas mal de doutes bloguesques en ce moment et ça me re-booste, merci beaucoup 🙂 Et au passage j’ai adoré ton dernier article « la montagne en été » très bien vu. Bises

  • les joues rouges mars 14, 2016 reply

    Oh les jolis petons dans le saaaable… ça donne tellement enviiiiiiiie! Superbes photos!

  • Appellation Maman mars 15, 2016 reply

    Superbes photos! 🙂

  • Céline mars 18, 2016 reply

    merci pour cette belle balade, je reconnais beaucoup de photos communes… normal ! Y compris celle des pieds dans le sable noir 😉
    Quel beau voyage, n’est-ce pas !!!

    • lauretteflechette mars 18, 2016 reply

      J’ai laissé un petit com sur ton blog ! Merci beaucoup d’être passée par ici. Tu as raison nous avons adoré la Martinique ! Superbe destination !

      • Céline mars 18, 2016 reply

        Oui oui j’ai vu merci ! Mais pour l’instant impossible de te répondre sur mon blog… j’ai un souci wordpress (grrrr)

        • lauretteflechette mars 18, 2016

          Ne t’en fais surtout pas pour ça… Je connais hélas trop bien les aléas informatiques et de wordpress 🙂 Bonne soirée à très bientôt j’espère !

  • ICIGO novembre 29, 2016 reply

    en ce qui concerne les plages , je trouve que c’est dommage que la majorité des personnes préfèrent le sable blanc, pourtant quand je regarde les photos je trouve que c’est vraiment très beau le sable noir.

  • Météo martinique novembre 03, 2017 reply

    Superbe ballade de notre île. Très belles photos. merci de faire la promotion de la Martinique <3

    • lauretteflechette décembre 03, 2017 reply

      Merci beaucoup et avec plaisir nous avons adoré la Martinique ! Un jour peut-être nous serons plus que de passage sur votre île…

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *